Une semaine avec le SGS4

Par gabs - Le 9/07/13 - Affichages : 3689

Samsung vient de me prêter un Galaxy S4 pour une semaine. Je l’avais demandé lors de sa sortie afin d’en effectuer une revue, mais je n’ai finalement pu l’avoir qu’il y a 2 semaines, aussi je ne vais pas vous refaire un test complet car cela a été fait, notamment pas @Celes ici.
Je vais malgré tout vous faire partager mes impressions et les petits détails qui m’ont marqués.

IMG_0144_c.jpg


1) Prise en main

Sur toutes les photos, le S4 semble visuellement assez semblable au S3, et lorsqu’on l’a en main, cette impression se confirme : la taille et le ressenti sont vraiment très proches. On retrouve cette sensation de finesse et de légèreté que je trouve personnellement très agréables.

Toutefois la comparaison s’arrête là car visuellement, il est finalement assez différent :
- L’aspect métallique du cerclage est bluffant car même en regardant de très près, on croirait du métal, rien à voir avec celui de S3. Dommage que ce n’en soit pas dirons certains, mais ça c’est un autre débat ;-)
- Le capot arrière avec ses motifs est lui aussi assez différent, mais c’est une histoire de goûts, et je n’ai pas vraiment d’avis à ce sujet...
- L’écran (la vitre) est par contre complètement différent : sur le S3, la surface de l’écran est légèrement bombée, elle dépasse du châssis, ce qui la rend plus vulnérable aux rayures et autres abrasions. Sur le S4 l’écran est visiblement complètement plat et il ne dépasse pas du cerclage. Cela veut dire que si on pose le téléphone coté écran sur une table, la surface de ce dernier n’est pas en contact avec celui-ci. C'est une différence notable.

IMG_0135_c.jpg
Une qualité de finition en progrès



2) Premières réactions

Après avoir configuré le minimum vital, j’ai donc pris substitué mon Galaxy S3 par le S4 et je l’ai pris à mon travail. Posé sur mon bureau, il a très vite attiré l’attention de mes collègues dont je me suis empressé d’observer les réactions...

Par défaut, la luminosité de l’écran du S4 est réglée au maximum, et avec une image de fond assez colorée, forcément cela attire l’oeil... Et cela continue en allant regarder la vidéo qui est présente d’origine dans le téléphone : des images de synthèse avec un fort contraste, des métaux brillant, bref du bon “tape à l’oeil” ;-)

Même les aficionados d’iPhone ont regardé ce téléphone avec curiosité et une visible pointe d’envie. Il est vrai qu’une part importante des acquéreurs de Galaxy S4 viennent du monde Apple (voir notre sondage)
La taille de l’écran, les possibilités de personnalisation, ou simplement l’envie de voir autre chose sont autant d’arguments que j’ai pu entendre ici et là.


4) La sensation de fluididé

Bien que le S3 soit plutôt très réactif, cette sensation est encore plus importante sur le S4. Il faut rester réaliste, il est difficile de comparer un téléphone avec une multitude d’applications installées depuis de nombreux mois avec un téléphone neuf juste sorti de la boite, mais le S4 parait vraiment très véloce.

Parmi les évolutions des différentes applications dont je ne ferais pas la liste, j’ai noté celle de l'application E-mail. En effet, étant utilisateur d’Exchange, je n’ai guère de choix que d’utiliser celle-ci mais elle n’avait jusque là que peu évolué et je n’en étais pas pleinement satisfait. La version du S4 est enfin un peu plus moderne et agréable à utiliser.

Évidemment, le S4 dispose aussi d’une série d’applications est de fonctionnalité spécifiques que Samsung nous à mis en avant. J’y ai jeté un oeil, j’ai évidement aussi testé Smartscroll, Smart Remote et les autres nouveautés. C’est amusant à tester, ce sont des petits “plus”, pas des révolutions...


5) Au final...

Le Galaxy S4 est une évolution du Galaxy S3 avec un niveau de finition supérieur, des évolutions dans la plupart des domaines. Delà à justifier le remplacement de mon Galaxy S3, pas en ce qui me concerne, j’attendrais sans doute son successeur, et je suis donc repassé sur mon Galaxy S3...
A mon sens, les appareils actuels ne présentent plus les lacunes ou défauts des premières générations qui pouvaient justifier de prendre la génération n+1. Il est maintenant concevable de sauter une génération.
Mais cela ne retire rien aux qualités de cet appareil, et il est clair que si j’avais pu, j’aurais bien aimé le garder. ;-)


17 réponse(s) -