Exclusif : [Bureautique] OfficeSuite Pro 7 : 2nde partie, le tableur

Par leloinadrass - Le 21/04/14 - Affichages : 7692
Suite du test de la suite OfficeSuite Pro 7, nous allons nous intéresser au tableur.

Navigation rapide :
Première partie : introduction et traitement de texte
Troisième partie : Module de présentation
Dernière partie : Lecteur PDF et conclusion


Le tableur



Les limitations

Disons-le d'emblée, le tableur proposé est moins satisfaisant que le traitement de texte. Précisons :"pour mon utilisation". Je vais d'ailleurs commencer par ce qui m'a gêné, je parlerai seulement ensuite de ce qui est proposé, et qui est vraiment très bien.

je ne vais pas séparer lecture et écriture pour la simple raison qu'en général un fichier tableur sert à réaliser des calculs au besoin, et donc est modifié à chaque utilisation.
J'utilise assez les fonctions du type "liste déroulante". Expliquons un peu :

Comme je ne peux pas vous présenter ce que j'ai fait dans le cadre pro pour raisons... professionnelles. voici un petit tableau fait à la va-vite pour simuler les effets de certains modificateurs dans un jeu vidéo (qui s'appelle Warframe, mais on s'en fiche un peu, c'est pour l'exemple).

Sur ce fichier, il faut commencer par sélectionner le modèle de personnage à l'aide d'une liste déroulante :
Image
Les éléments sont cantonnés à la liste des personnages contenus dans un autre feuillet grâce à l'outil "Validation des données".

Ensuite, certaines des cellules voisines vont afficher automatiquement les statistiques du personnage via une fonction "recherche", qui parcourt le feuillet de données jusqu'à trouver le même nom que celui de la cellule de sélection, puis récupère les données voisines. Voici un exemple de fichier "ressources".
Image

J'ai pu lire la plupart de mes fichiers Excel. Toutefois, il y a eu une grosse exception sur un fichier de type "choix de modules par listes déroulantes", qui contenait une vingtaine de feuillets ressources, et une liste plus que conséquente de modules (une vingtaine minimum par feuillet). Le classeur a fait ramer mon Gnote 3 (je n'ose imaginer sur un téléphone moins véloce) et Office Suite n'a même pas réussi à afficher le fichier. Gros echec.

Donc, pour revenir à ce type de fichier, sur le Gnote, ça donne quelque chose comme ça :
Image
Le fichier est lisible dans la configuration tel qu'il a été enregistré sur le PC, mais je ne peux pas choisir un autre nom de personnage via la liste déroulante.
Par contre, si change manuellement le nom figurant dans cette cellule (par exemple, je saisis "Volt") le fichier fonctionne correctement et va chercher les données relatives au personnage dans le feuillet suivant. on perd l'avantage énorme de la liste de choix, mais le fichier n'est pas inutilisable non plus.

Notez que AndrOpen Office conserve les listes déroulantes. Mon fichier Excel est donc parfaitement utilisable sous AndrOpen Office. En revanche, l'ergonomie de ce dernier me pousse à ne l'utiliser qu'en dernier recours.

Certains diront qu'il s'agit d'un usage avancé, mais ce n'est pas mon avis. Ce genre de fonction est une utilisation basique d'Excel selon moi, après des années à m'en servir. L'utilisation avancée, toujours selon moi, c'est lorsqu'on commence à vouloir intégrer des macros pour automatiser des actions. Et là...

Cette suite OfficeSuite Pro ne permet pas d'utiliser les macros. Ou alors je n'ai pas compris comment. Il m'a bien semblé qu'elles étaient simplement absentes. Après, ce n'est pas vraiment une surprise, le module VBA (Visual Basic pour Applications) permettant de les gérer est un programme à part entière, et on ne peut en demander trop à une application de 40 Mo.

Notez également que, autant sous Word les formes et images insérées étaient parfaitement reprises, autant sur Tableur elles disparaissent ! Encore une fois AndrOpen Office permet de conserver l'intégralité des éléments, au prix de quelques déformations.

Les possibilités

Bon, je vais arrêter de faire mon rââââleur et vous parler de ce qu'on PEUT faire.

Primo, le logiciel gère les formules et les graphiques, ainsi qu'une dose non négligeable de mise en forme.

Les formules :

Un gros bon point est : les formules sont dans l'ensemble reconnues et exploitables !
Un gros mauvais point est : les formules sont exploitées dans leur versions anglaises.

Inutile de chercher votre bête fonction "SOMME", il faudra passer par son homologue anglais "SUM".
ça ne change pas la vie, mais ça compte. Après, vous pouvez modifier les fonctions sur le téléphone en anglais, lorsque vous ouvrirez le fichier sur l'ordinateur, il convertira tout ça en fonctions françaises sans soucis.
Exemple de création de fonction :
Image
j'ai eu un peu de mal à sélectionner la plage de cellules à la main, il a fallu que je les saisisse manuellement en texte pour que ça fonctionne.

Les graphiques :

un des gros atouts des tableur est de permettre une visualisation rapide de données via des graphiques. Et pour le coup, j'ai été très satisfait des options de l'application que j'ai trouvées parfois plus intuitives que sur PC. Et oui. Comme quoi.

Hop, je ne passe pas trop de temps sur une fonctionnalité qui marche bien, voici deux captures :

1) je passe par le menu déroulant du bas pour sélectionner "Graphique" et j'obtiens ceci :
Image

Je passe ensuite dans l'onglet "DATA" pour sélectionner les plages de cellules concernées. Génial, même pas besoin de se poser la question des en-têtes, il suffit de bien choisir la plage de cellules, pas nécessairement juxtaposée.

Par contre il faut saisir la légende à la main. Notez aussi le quatrième onglet "PREVIEW" : une excellente idée qui vous donne l'aperçu de votre graphique avant de le créer. Toutefois, la possibilité d'éditer les options du graphique après coup est très accessible, donc ne pas passer par cette prévisualisation n'est pas un handicap.
Et HOP ! Un joli graphique apparaît, que vous récupérerez sur l'ordinateur avec un petit souci de titre, mais fonctionnel, après sauvegarde du fichier sur le téléphone.
Image


Bilan

L'application tableur est vraiment travaillée, avec beaucoup d'options et une reconnaissance de toutes les formules que j'ai testées. Il reste l'outil de gestion et validation des données, ainsi que certaines couleurs de mise en forme, qui pêchent un peu, mais globalement cela reste parfaitement utilisable pour une utilisation nomade. On se doute bien que si on a un ordinateur sous la main, il sera plus pratique de passer par les suites bureautiques PC pour parvenir à nos fins.
8 réponse(s) -