Faut-il avoir peur de Big Brother ?

Par edem84 - Le 11/06/13 - Affichages : 4562

Image
A moins d’être complètement déconnecté (dans ce cas, cet article ne vous intéresse pas, d'ailleurs, vous ne pourriez le lire!), vous n’êtes pas sans savoir qu’une fuite américaine a mis sur la scène mondiale l'existence d’un programme top secret US s’appelant : PRISM.

En un mot, depuis 2007, et avec la bénédiction d’un juge fédéral, la NSA (National Security Agency - agence pour la sécurité nationale) collecte régulièrement la plupart des échanges électroniques effectués par des internautes qui ne sont pas citoyens américains, et ce en consultant les emails, chats, activités sur les réseaux sociaux, vidéo, photos, coups de fils passés par Internet qui transitent par les services de Microsoft, Yahoo, Google, Facebook, Skype, AOL et PalTalk.

Image

Pour faire simple : ceux qui pensaient communiquer en ligne en toute intimité, ben en fait, ils se trompaient lourdement !
Ce qu’il faut quand même retenir de cette chose, c’est que cette révélation fait de Google, Facebook et les autres, des complices, mais franchement, vous ne vous en doutiez pas un peu ? ;)

Bon, d’accord, on est observé, surveillé sur tous les moyens de communication modernes, et alors ???

Je sais que je vais assister à une levée de boucliers, je vais me faire incendier etc... Mais je suis réaliste, trop certainement :)

Comme je n’étale pas ma vie privée sur le net, par sms etc...et comme j’ai “les cuisses propres”, ben je me fiche royalement qu’un “robot” US parcoure mes données pour y rechercher des termes qui feraient penser à une préparation d’un méfait quelconque.
Je veux dire, je vis avec et je n’ai RIEN à CACHER !!

Au contraire, si, comme ça a déjà été le cas, cette incursion dans la vie privée des gens permet de sauver des vies en arrêtant un dingue, des terroristes, des kamikazes etc... ben je donne ma bénédiction.

Exemple : Un jeune dingue c’était vanté sur Facebook, la veille de son passage à l’acte qu’il allait faire un massacre dans son collège et qu’il mettrait fin à ses jours. Le FBI a été alerté et a fait une descente dans sa chambre, il a trouvé sous le plancher : des armes, des munitions, des plans de sa cible et une checklist de sa future action. Un exemple parmi d’autres que cette “espionnage” n’est pas seulement une atteinte à l’intimité.

Vous allez me rétorquer que de vrais terroristes ne se feraient pas prendre aussi connement et vous auriez raison en partie ...
Il est clair, qu’un terroriste entraîné ne commettait pas la bêtise de tout simplement “se connecter”, mais parmi les personnes gravitant autour, il y a certainement un (ou plusieurs) intermédiaire qui pourrait lâcher un indice.

Alors Big Brother, faut-il en avoir peur ou pas ?
A quel degré d’intimité Big Brother peut s’immiscer dans nos vies privées au nom de la sécurité ?
L’adage “vivons heureux, vivons caché” pourrait être de nos jours : “vivons heureux, vivons déconnecté” ... ou pas ?
Quoique, vivre "déconnecté" à notre époque est franchement louche!! Vous suivez le raisonnement ?? Terrorisme etc ...

En tout cas, je sais pertinemment que tout ce que je met sur le net devient public, faut juste mettre, écrire et dire ce que vous voulez dévoiler de votre vie et savoir préserver votre bulle d'intimité 8-)

Nota : ce n'est que mon simple avis et ces écrits n'engagent que moi, Mr PRISM si tu me lis :lol:


32 réponse(s) -