Apple : L'arroseur arrosé ?

Par edem84 - Le 28/04/13 - Affichages : 6611

Hier avec un ami, nous parlions de son Nexus 4 nouvellement acquis. Il me disait qu’à son bureau il y avait en grande partie des Iphones 4S et 5.
Il aurait bien entendu été plus simple pour lui de faire comme ses collègues, mais sur mes conseils il a préféré prendre un Android, pas très chaud quand même, ayant en référence son Galaxy S qu’il trouvait bien moins fluide qu’un Iphone 4S.

Ce qui l’a fait choisir Android est sans appel : l’IOS n’a pas évolué aussi nettement qu’Android.
Bon il faut dire que cet ami est ingénieur sécurité des réseaux et qu’il lui arrive de faire des tests en mobilité, de développer des applis, d’utiliser son cloud personnel etc...
Il reconnaît qu’Android est devenu plus fluide qu’IOS et surtout bien plus personnalisable.
Les widgets, la barre de notifications évoluée de JB, les systèmes de lockscreens etc... ont placé Android bien loin devant.

IOS a cela de bien pour le “très grand public” : vous ne serez pas perdu, c’est le même environnement depuis 6 ans au moins :)
Incroyable en regardant cette infographie de s’apercevoir de cette réalité :
Image

Mon constat est le suivant :
Steve Jobs voulait déclarer une guerre “thermonucléaire” à Android, mais Apple ne l’a pas fait aussi durement que promis.
Apple s’est focalisé sur les constructeurs, pourquoi ?
Je pense, mais ce n’est que mon avis, qu’Apple s’est bloqué tout seul !
En effet, en multipliant les procès vis à vis de ses concurrents, en mettant surtout en avant l’aspect copie design, il est attendu au virage par Google concernant l’évolution de l’IOS.
Car ergonomiquement, Android a rempli toutes les niches de l’évolution (widgets, notifications, customisation...).

Reste alors à Apple deux choix :
1 - conservatisme = pas de risque de procès à son encontre
2 - évolution = obligation de pêcher des idées sur Android et donc procès

Et vous, qu’en pensez-vous ?
Apple n’est t’il pas l’arroseur arrosé dans cette histoire ?
A force de procédures contre ses concurrents, n’est t'il pas dans une voie sans issue ?
L’avenir nous le dira, mais le cours de la bourse (L'action Apple est passée de plus de 700 dollars en septembre 2012 à 406 dollars le mardi 23 avril au Nasdaq) est un bon indicateur des prémices d’une chute annoncée, non ?

Cette analyse n’engage que moi :)


65 réponse(s) -