Tizen face à Android : un bien nécessaire ?

Par franck_29 - Le 31/12/12 - Affichages : 5274

Une récente rumeur, non formellement démentie, annonçant que le futur flagship de Samsung ne serait plus sous android, mais sous Tizen a suscité de nombreuses réactions, et en particulier sur notre forum.
Beaucoup de ces réactions sont négatives, déçues voire alarmistes.
S'il n'est pas judicieux de commenter les rumeurs (si souvent contredites par la réalité quelques mois plus tard), il n'en demeure pas moins intéressant d’examiner la question sous un angle dédramatisé et de l'envisager sous l'angle de l'utilisateur que nous sommes.

Abandonner ou marginaliser Android? le sujet n'est pas neuf

Tout remonte à l'acquisition de "Motorola mobility" officiellement pour un porte-feuille de brevets qui devait permettre de sécuriser Android face à Apple qui s'était lancé dans une guerre "thermonucléaire" face aux constructeurs fournissant des smartphones Android. En effet, au delà de cet argument "de façade", Google se dotait effectivement de la capacité de produire lui même des smartphones. L'annonce, au delà du montant exorbitant de la transaction (12,5Md$), a instillé un doute gênant dans la cohorte de constructeurs fidèles à android : Google allait il favoriser sa nouvelle filiale au détriment des constructeurs "historiques" (HTC, Samsung, LG, etc.)

On se souvient ensuite de l'annonce du "Galaxy S 3" par Samsung qui avait choqué les aficionados de Google car pas une seule fois le mot d'android n'avait été prononcé par le constructeur. Cet "indice" avait suffit à mettre le feu aux poudres, et certains annonçaient déjà le divorce Samsung Google.

Plus tard, de nombreux observateurs se sont offusqué du silence assourdissant de Google quand Samsung se débattait en justice face au géant Apple. Il faut bien reconnaître que Google n'a pas montré une solidarité excessive.

Parallèlement, et d'une façon qui bizarrement n'a soulevé pratiquement aucun commentaire, il faut admettre que Samsung depuis le SGS3 et a fortiori le Galaxy Note 2, a produit de très nombreuses "extensions" à l'android standard. Le fait n'est bien sûr pas nouveau (on a toujours eu Touch Wizz) mais il a gagné en ampleur avec ces deux appareils, les ajouts comme le S-Note, le multi-fenétrage, la synchronisation "Samsung" sans parler du stylet et du Samsung Apps sont des extensions majeures du système Android. Et ces extensions ont d'une part du succès et d'autre part laissent clairement entrevoir la capacité de Samsung en matière de développement système.

Enfin, il faut se souvenir des déclaration du chef d’État Sud Coréen affirmant avec véhémence sa volonté de disposer de son propre système d'exploitation pour mobile (cf. [La Corée du Sud va développer son propre système d'exploitation pour mobiles]), déclarations suite auxquelles le groupe Samsung a rejoint le projet Tizen, c'était en septembre 2011.

Au final, ce faisceau d'indices concordants laisse clairement penser qu'entre Samsung et Google, sur le terrain Android, les choses sont "compliquées"

Un peu d'économie : Pourquoi Samsung a intérêt à le faire

Dans le domaine des technologies de l'information, la valeur n'est jamais bien longtemps dans le hardware. On se souvient tous d'IBM, de Sun Micro System, voire de BULL, tous ont dû, à un moment de leur histoire, se séparer de leur moyens de production : exit les micro-ordinateurs Zenith Data System ou IBM, exit les Stations SUN micro-system dont les coûts de production devenaient trop cher face à une concurrence est-asiatique capable de produire, plus et mieux à moindre coût. Ces géants ont donc dû se réorienter sur le "Software" voire sur le "service", porteur d'une plus forte valeur ajoutée, pour survivre.
Le constructeur Samsung est aujourd'hui dans ce même cas ; il doit réorienter ses sources de revenus pour faire face à la concurrence annoncée des constructeurs chinois qui pour quelques temps encore (l'inflation galope là-bas) seront capables de construire "plus et mieux à moindre coût". Je prendrai pour exemple les annonces récentes, des constructeurs ZTE et Huawei qui ne tarderont pas, au niveau hardware, à rejoindre le "maître".
Dans le domaine de la téléphonie mobile, Samsung n'a donc pas le choix, il doit, et ce sera demain une question de survie, préparer l'avenir. Et on l'a vu cet avenir n'est pas dans le hardware.

Si l'on se réfère à une récente étude du "Boston Consulting Group" ([Vos données personnelles valent 315 milliards d’euros])(il y en a des tonnes de concordantes), la valeur de nos données personnelles sont estimées à 315 Md€ pour la seule année 2011 et pour la seule Union Européene. Savamment exploitée par le fameux Big Data, leur valeur sera de plus de 1000 Md$ en 2020. Imaginez la manne que cela représente, C'est énorme.

C'est là que se situent la valeur de demain, c'est la manne qu'il convient de capter pour les géants du domaine que sont aujourd'hui (Google, Amazon, Facebook et Apple : les GAFA). Pour disposer d'une part de ce gateau, le matériel ne compte pas, seul l'écosystème importe. Et à ce jeu, les GAFA, google en tête, ont aujourd'hui une avance considérable, et android est bel et bien, pour Google, un atout essentiel, une arme de destruction massive pour capter cette valeur.

A la lumière de ces éléments, on comprend mieux l'intérêt quasiment vital pour Samsung, de promouvoir sa propre plateforme pour smartphone.

Ils ont aujourd'hui les moyens de le faire.

Le succès des gammes galaxy S et galaxy Note a créé la confiance, élément indispensable pour espérer ajouter un S (celui de Samsung) à l'acronyme GAFA et prendre une part du gateau.
Samsung dispose d'une part de marché considérable, qui, si elle devait basculer sur le futur écosystème de Samsung, changerait drastiquement la donne, en particulier pour Google.
Enfin, la puissance financière de Samsung (ce n'est pas que de l’électronique grand public) est sans doute le gage d'une possible réussite, là où Nokia a échoué, Samsung peut encore réussir.

Notre intérêt dans tout cela?

Aujourd'hui, les données personnelles que nous générons avec nos mobiles (on a tous compris qu'elles sont L'enjeu), sont valorisées quasi-exclusivement par quatre grands groupes américains (les GAFA) qui sont en situation d'oligopole. L'arrivée d'un trouble fête, est toujours de nature à faire bouger les choses, et souvent, l'utilisateur final que nous sommes en tire quelques bénéfices.
On peut à cet égard être sûrs que tout sera fait pour nous faciliter l'éventuelle transition (d'un point de vue très terre à terre, Tizen sera open source, les applications android pourraient même fonctionner nativement sur la nouvelle plateforme, il est même probable que bon nombre d'entre nous ne verront que peu de différences).

Mais l'essentiel n'est pas là !

L'essentiel sera, lors de l'initialisation de votre futur téléphone, de rentrer un compte Samsung ... au lieu d'un compte Google !

En attendant, n'hésitez pas à vous renseigner sur Tizen, vous verrez ce n'est pas forcément "le mal" (cliquez sur l'image)

Image


24 réponse(s) -