Rachat de SFR - les plans de Bouygues et Numéricable

Par Celes1989 - Le 10/03/14 - Affichages : 4614
Image
Image


Vous n'êtes pas sans savoir qu'un accord de géant se profile en ce moment même dans le quatuor des télécoms.
Alors que cela fait à peine 2 ans qu'un petit nouveau est devenu le 4ème opérateur de téléphonie mobile en France, voilà que le chiffre risque de repasser à 3.

Pour l'instant, rien n'est totalement clair ... ni définitif.
En effet, SFR, détenu par Vivendi, est à vendre ... pour la modique somme de 10-11 milliards d'euros (somme encore en négociation).

Et parmi les intéressés, ils sont au nombre de deux, à savoir :
------------------------------------------------------------------
- Image: Numéricable, qui a été le premier à vouloir acquérir SFR. Ce choix reste judicieux du fait d'une complémentarité de ces deux entreprises, l'une spécialisée dans la fibre optique et l'autre dans la téléphonie mobile, mettant déjà son réseau à disposition des offres 4P de Numéricable.
------------------------------------------------------------------
- Image: Bouygues Telecom, 3ème opérateur de téléphonie mobile.
------------------------------------------------------------------

Toutefois, sortir plus de 10 millards d'euros n'est pas anodin.
C'est pour cela que les discussions sont longues.

Voici exactement la proposition émise par le cable-opérateur Numéricable : 11 milliards en d'euros en numéraire répartis avec 3 milliards en hausse de capital (avec Altice comme investisseur pour les 3/4 de cette somme) et 8 milliards en emprunt bancaire, puis la cession à Vivendi de 32% du capital du nouvel ensemble "SFR-Numéricable".
Cela valoriserait SFR à 19 milliards d'euros en prenant en compte les synergies.

Pour Bouygues Telecom, la proposition est assez similaire, à la différence qu'il n'y aura pas de hausse de capital, à savoir 10.5 milliards d'euros en numéraire et une part de 46% du nouvel ensemble "Bouygues-SFR" accordé à Vivendi.
Ces transactions valoriseraient également SFR à 19 milliards d'euros, toujours en incluant les synergies.
Afin de financer cette "fusion-acquisition-absorption" et pour obtenir l'aval de l'ARCEP, gendarme des télécoms, le PDG de bouygues a décidé de la vente des 15 000 antennes de son réseau ainsi que ses fréquences 2G/3G/4G à Free pour la somme de 1.8 milliards d'euros (une aubaine pour le nouveau qui pourrait ainsi stopper avant l'heure son coûteux accord d’itinérance avec Orange). Bien évidemment, cette cession n'interviendra que si le rachat de SFR par Bouygues aboutit.


Ainsi, si Bouygues venait à vendre ses bandes de fréquence, il perdrait de sa couverture 4G car devrait donc se séparer de ses fréquences 1800MHz couvrant plus de 60% du territoire (à moins qu'un accord, non rendu public à ce jour, lui autorise à conserver ou exploiter cette bande de fréquence plus que précieuse).

Egalement, quid de la conservation de l'emploi si Bouygues venait à acquérir SFR. En effet, il n'est pas rare de voir une agence SFR à quelques mètres d'une agence Bouygues ... et je doute qu'il subsiste par la suite deux agences Bouygues côte à côte ....


Il apparaît donc, selon moi, un avantage pour le consommateur si Numéricable venait à gagner son bras de fer avec Bouygues.
En effet, ses agences étant moins nombreuses et spécialisés sur la vente de forfaits internet, elles ne causeraient pas la fermetures et le licenciement d'employés de SFR en agence qui eux, pourraient désormais vendre des abonnement mobile sous le nom de Numéricable.
De même, ceux bénéficiant comme moi de la 4G de Bouygues jusqu'en pleine campagne grâce aux 1800MHz ne serait pas lésé car la vente à Free n'aurait pas lieu.


Et vous, qu'en pensez-vous ?
Etes vous favorable au rachat de SFR ?
Pour qui prenez-vous partis ? (Bouygues ou Numéricable)
15 réponse(s) -